Toutes les actualités

STU Flash, 24 avril 2018

Transformation stratégique de l'UNESCO

STU/68e Conseil/18/007
24 avril 2018

 

Chers collègues,

Suite à l’adoption de la décision révisée sur le point 31 le 17 avril 2018, le Conseil exécutif a approuvé d’affecter la somme de 2,1 millions de dollars à la transformation stratégique de l’UNESCO, dont 1 million pour les dépenses de personnel, 200 000 pour les consultants et environ 600 000 pour les voyages et les indemnités journalières.<

Le vendredi 13 avril 2018, lors de la réunion conjointe de la Commission financière et administrative (FA) et de la Commission du Programme et des relations extérieures (PX), le Directeur général adjoint a garanti que les différents groupes de travail qui seraient créés pour piloter la transformation stratégique de l’UNESCO, seraient composés de personnel interne.

Le STU se félicite de cette décision et exprime son profond désir que cette réforme soit faite en consultation et prenne en compte les contributions de toutes les parties, notamment celles du personnel et de ses associations. La Directrice générale, dans son discours d’ouverture de la 204e session du Conseil exécutif, a déclaré que « le personnel de l’UNESCO est sa principale force ». Associer le personnel à la définition de la réforme serait s’assurer qu’il se l’approprie.

De plus, le STU demande que les procédures et critères de sélection du personnel impliqué dans le processus soient connus à l’avance et que les nominations soient transparentes.

Nous sommes absolument convaincus qu’une transformation stratégique de cette ampleur ne peut être menée sans l’implication et la contribution de tout le personnel, aussi bien au Siège qu’Hors-Siège, et de toutes les catégories (P et G). Nous voulons participer de façon constructive au processus et rappelons que nous représentons une réelle valeur ajoutée dont l’Organisation peut bénéficier : expertise, mémoire institutionnelle, contacts quotidiens avec les Etats membres et les Commissions nationales, meilleures pratiques, connaissance des réalités du terrain, etc.

En outre, le STU considère que les groupes de travail doivent refléter la mission de l’UNESCO, telle que formulée dans son Acte constitutif, et la vision du système des Nations Unies, c’est-à-dire égalité des genres, diversité des cultures et répartition géographique équilibrée, expertise, ambition et excellence !

La réforme de l’UNESCO, et du système des Nations Unies dans son ensemble, ne peuvent réussir que par un dialogue étroit et la consultation avec toutes les parties prenantes, y compris le personnel.

Des relations entre le personnel et le management fortes et concertées sont la clé d’une UNESCO et de Nations Unies puissantes et durables.

Cordialement,

Le Conseil du STU.