Toutes les actualités

STU Flash, 10 octobre 2019

Droits du personnel : Résultats de l'enquête sur la mobilité

STU/68e Conseil/19/016
Le 10 octobre 2019

 

Chers collègues,

Vous trouverez ici les résultats de notre enquête sur l’exercice de mobilité géographique qui s’est déroulé cette année.

Il ressort de ces résultats que la majorité des 311 collègues concernés qui ont répondu en sont insatisfaits :

  • Ils estiment que cet exercice s’est déroulé sans préparation sérieuse ni concertation véritable et le jugent improvisé, arbitraire, stressant et démotivant ;
  • Ils pensent à 90% que les transferts ont été décidés en l’absence de tout critère précis, clair et transparent et dénoncent une Administration inéquitable et une prise de décision opaque ;
  • Ils regrettent que les mouvements de personnel aient ignoré les compétences de chacun, en contradiction avec les objectifs affichés de la transformation stratégique d’accroître l’efficacité opérationnelle et la présence dans le monde de l’UNESCO, estimant ainsi à 70% que cet exercice n’a pas été bénéfique pour l’Organisation ;
  • 68% d’entre eux ne croient pas que cet exercice servira au développement de carrière qui, rappelons-le car l’Administration semble l’avoir oublié, ne consiste pas à bouger à grade égal ;
  • Ils souhaitent que le processus soit mis en pause et évalué avant d’être renouvelé ;
  • Certains collègues dénoncent un traitement inégal par la violation à leur encontre des règles de report de réaffectation pour des raisons de santé, familiales ou personnelles aboutissant à des décisions de rejet de leurs demandes qu’ils considèrent arbitraires.

Nous attendons donc de l’Administration,  avant de lancer le prochain exercice, qu'elle prenne dûment en compte l’avis du personnel, rectifie les erreurs commises pendant l’exercice de mobilité de cette année et mette en pause, réévalue et réajuste la politique de mobilité du personnel pour qu'elle soit adaptée aux besoins de mise en œuvre des programmes pour une Organisation fonctionnelle et efficace.

Cordialement,

Le Conseil du STU.